Accès rapide:
Nom d'usager:    Mot de passe:    
Nos partenaires

  
Recherche du dossier d'un joueur
  Nom de famille:
  


 
 
             
 
   

Revue de presse
Les Orioles impitoyables

Axel Marchand-Lamothe, Agence QMI, le 21 septembre 2012


Imprimer
REPENTIGNY - Les Orioles de Montréal ont vaincu le Royal de Repentigny dans le match d’ouverture de la finale de la Ligue de baseball junior élite du Québec, jeudi soir, au parc Champigny par la marque de 9-1. 

Les Orioles ont ouvert la marque dès leur premier tour au bâton en profitant des largesses de la recrue du Royal Christopher Sauvé (1-2) qui a concédé trois buts sur balles consécutifs. Pascal Lafond a poussé deux de ses coéquipiers au marbre avec un simple avant que Sauvé ne se ressaisisse mette fin à la manche.
 
En fin de deuxième manche, le Royal a répliqué par l’entremise de Marc-Antoine Soutière qui a cogné un simple au champ centre-droit, mal maitrisé par le voltigeur de Montréal. Charles-Antoine Saint-Hilaire a croisé la plaque sur le jeu pour réduire l’écart à 2 à 1 en faveur des visiteurs.
 
Les Orioles n’ont pas mis de temps à ajouter à leur avance. Après un retrait en troisième manche, Dany Deschamps a cogné un solide double. Le roulant de Yannick Gibeau conjugué à un mauvais lancé de Sauvé lui a permis de venir inscrire le troisième point des siens.
 
Le Royal a réussi à remplir les coussins avec un seul retrait en fin de manche, mais le partant des Orioles Yann Charbonneau (4-1) a passé dans la mitaine Kevin Bergeron et Alexandre Gauthier pour se sortir du pétrin.
 
Montréal a profité des largesses en défensive des locaux pour creuser l’écart à 4 à 1 en inscrivant un point à la reprise suivante et qui chassait le lanceur repentignois du match. De son côté, Charbonneau demeurait impitoyable sur la butte, concluant sa soirée de travail après six manches avec 10 retraits sur trois prises.
 
Avant la fin du match, les hommes de Daniel Brodeur ajouteront cinq autres points aux dépens des releveurs du Royal pour s’assurer d’une confortable victoire.
 
Après le match, l’entraîneur des gagnants était ravi de la performance de ses joueurs, malgré la défensive chancelante en début de rencontre. «Nous avons été chanceux, ils n’ont pas été en mesure de profiter de nos erreurs dans les deux premières manches, mais ce ne sera pas le reflet de la série des matchs de 9 à 1», a indiqué Brodeur.
 
Chez le Royal, l’instructeur Danny Prata notait que la performance de jeudi soir était le reflet des séries de son équipe. «On ne joue pas bien depuis quelque temps, on ne joue pas à notre meilleur. Contre LaSalle ou Trois-Rivières, ça peut passer, mais pas contre Montréal. Nous avons eu beaucoup de difficultés en défensive et ça nous a coûté cher».
 
Le prochain match de la série est prévu samedi au parc Ahuntsic à 16 h.
 
Les Orioles ont ouvert la marque dès leur premier tour au bâton. (Photo Axel Marchand-Lamothe, Agence QMI)
Revue de presse publiée par Jacques Lanciault, collaborateur au site Internet de la LBJÉQ.


   
 

wqeqwewqeqwe