Accès rapide:
Nom d'usager:    Mot de passe:    
Nos partenaires

  
Recherche du dossier d'un joueur
  Nom de famille:
  


 
 
             
 
   

Revue de presse
Records, honneurs et exploits

Axel Marchand-Lamothe, Agence QMI, le 29 septembre 2012


Imprimer
Si la 66e campagne de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) s’est conclue jeudi soir par le championnat du Royal de Repentigny, près de 350 rencontres ont été nécessaires pour couronner le vainqueur. Aperçu des faits saillants et exploits d’une année fertile en rebondissements.

Avec l’arrivée dans la ligue du Hull-Volant de Gatineau, le circuit Brulotte a mis en place un système à trois divisions selon les réalités géographiques. Ainsi, les Capitales junior de Québec ont remporté le premier titre de la section Financière Sun Life tandis que les Orioles Les 3 Brasseurs de Montréal et le Royal de Repentigny ont été couronnés dans les deux autres.
 
Ces trois équipes ont dominé la LBJÉQ, tantôt au monticule, tantôt au bâton. Repentigny a indéniablement été la puissance à l’attaque dans le circuit avec une moyenne collective de 0,317, 29 points de plus que les Orioles et une moyenne de puissance de l’équipe de 0,444 devançaient les plus proches compétiteurs par 36 points.
 
À l’autre bout de l’autoroute 40, Québec s’est distingué sur la butte avec une moyenne de points mérités collective de 2,73, loin devant Montréal et Repentigny.
 
Exploits
Quelques exploits dignes de mention ont illuminé cette saison, à commencer par le match sans point ni coup sûr réalisé conjointement par les vétérans Alexandre Pratt et Dominique Samyn du Royal de Repentigny le 19 juillet dernier contre les Cardinals de LaSalle.
 
Le lanceur des Orioles Les 3 Brasseurs de Montréal, Alex Blais, a quant à lui égalé la marque de la LBJÉQ pour le nombre de parties sauvegardées avec 11.
 
Toujours à Montréal, les Orioles ont battu le record pour le plus de points en une manche en croisant le marbre 15 fois en première le 26 juin contre les Bisons de Saint-Eustache. Ceux-ci ont aussi amélioré une marque en laissant 449 coureurs sur les sentiers au cours de la saison.
 
Honneurs individuels
Offensivement, plusieurs athlètes se sont démarqués, mais la course au titre de joueur le plus utile à son équipe devrait être disputée entre le champion frappeur, Dominique Samyn (0,451/3 cc/49 pp) du Royal et le récipiendaire de 2011 Dany Deschamps (0,402/7 cc/61 pp), des Orioles. Ce dernier a déjà été récompensé pour ses performances en séries éliminatoires.
 
Au monticule, Roberto Zapata, LaSalle (9-5, 1,35 mpm), Samuel Ouellet, Repentigny (9-1, 1 sv, 1,37 mpm), Yann Charbonneau, Montréal (9-2, 1,66 mpm) et Vincent Ouellette, Saint-Eustache (12-3, 3,07 mpm), seront en lice pour le titre de lanceurs de l’année.
 
Revue de presse publiée par Jacques Lanciault, collaborateur au site Internet de la LBJÉQ


   
 

wqeqwewqeqwe